La maison des jeunes d’Oka a un déficit de plus de 200 000$

0

(Oka) Un déficit de plus de 200 000$ et des problèmes de gestion et de communication sont à l’origine du congédiement du directeur de la maison des jeunes d’Oka.

monjournal.ca a appris d’une source bien au fait du dossier que le déficit est la goutte qui a fait déborder le vase qui a entraîné le congédiement de son directeur, Jean-François Girard, le 17 octobre dernier. À cela s’ajoute des problèmes de gestion administrative, de gestion comptable et sa difficulté à mettre en place les façons de faire exigées par le conseil d’administration de la maison des jeunes (MDJ). Il ne s’agit pas de fraude selon la source qui désire rester anonyme.

Le conseil d’administration évalue les options pour essayer de rouvrir la MDJ avant Noël. Une ressource pourrait être embauchée sous peu. Les discussions sont en cours à cet effet. Le conseil d’administration envisage d’hypothéquer le terrain et le bâtiment pour renflouer les coffres de l’organisme. L’évaluation municipale serait près de 225 000$

Pour la gestion et les opérations, deux options sont sur la table. Le conseil envisage soit de confier les opérations de gestion à un cabinet comptable et d’embaucher des intervenants ou d’embaucher un nouveau directeur de la MDJ.  « Le conseil priorise l’embauche d’intervenants auprès des jeunes et de confier la gestion à une firme comptable », a expliqué la source au Journal.

La présidente du conseil d’administration, Vanessa Bowes, a refusé de commenter les informations obtenues en mentionnant que le dossier allait aux normes du travail et qu’elle ne pouvait pas le commenter compte tenu de l’aspect juridique du dossier.

Jean-François Girard était directeur de la maison des jeunes depuis 13 ans. Un mouvement de solidarité envers lui a été formé et va culminer samedi prochain avec une manifestation pour demander son retour. / Photo: courtoisie

 

monjournal.ca a révélé en juillet dernier que la construction du centre communautaire d’Oka était à l’arrêt. La construction du centre avait débuté sur le terrain qui se situe à côté de la maison des jeunes et était géré par M. Girard. Un vice dans la construction de la fondation a forcé l’arrêt des travaux.  La MDJ a perdu une subvention de 150 000$

M. Girard a expliqué qu’il n’était pas un comptable mais que sa façon de faire a toujours fonctionné et qu’il a toujours rempli grandement les coffres de la maison des jeunes tout en s’impliquant auprès d’eux et cela depuis 13 ans. Il avait lui-même supervisé avec succès la construction de la MDJ. « Il est vrai qu’on m’a demandé de changer des façons de faire au niveau comptable et j’ai commencé à le faire et je m’étais même inscrit à une formation en comptabilité mais le travail et mon implication me demandait tellement de temps que je ne pouvais pas tout faire en même temps », a justifié Jean-François Girard.

Solidarité

Le mouvement « JF back »  a été lancé la semaine dernière et a enregistré 174 signatures à date. Le mouvement a organisé une manifestation samedi prochain devant la maison des jeunes d’Oka. Des jeunes, des citoyens, mais aussi des employés des autres maisons de jeunes des Basses-Laurentides ont prévu d’être présent. Le conseil d’administration de la maison des jeunes de Pointe-Calumet a également prévu y assister.

 

Partagez

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.